Chargé.e mission médiation scientifique projet CORACINES en lien avec la réserve naturelle des Nouragues

Offre d'emploiAnimateur , Scientifique

Lieu du poste : En Guyane française ; bureaux basés à Cayenne dans les locaux de la Canopée des Sciences (Université de Guyane ou au Totem).
Déplacements : Terrain sur l’ensemble du territoire des Nouragues (communes de Régina-Kaw et Roura), présence dans les bureaux de l’ONF à Cayenne et du GEPOG à Rémire-Montjoly, les cogestionnaires de la réserve naturelle des Nouragues, bénéficiaires associés du projet CORACINES. Permanences possibles au local de la réserve naturelle dans le bourg de Régina.
Département : Guyane française (973)
Recruteur : Canopée des Sciences
Type de contrat : CDD, 18 mois, temps plein
Prise de poste : 1er septembre 2021

Contexte :
La Canopée des sciences est une association de loi 1901, créée en 2011 et agréée d’intérêt général JEP (Jeunesse et Education Populaire) et ESS (Economie Social et Solidaire). C’est un centre de culture scientifique, technique et industrielle et son équipe est actuellement composée de 17 salariés. Outil de cohésion sociale, elle a pour but d’apporter une réponse aux enjeux de l’innovation sociale en assurant à l’échelle régionale le développement, la promotion et la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle, auprès des publics les plus larges, avec une attention particulière aux jeunes, ainsi qu’aux personnes en situation de fragilité ou de handicap. Pour ce faire, elle a pour mission de favoriser les échanges entre la communauté scientifique, le monde de l’entreprise ou de l’industrie et le public, dans une démarche de partage des savoirs et de citoyenneté active.
L’enjeu majeur pour la Canopée des sciences est de construire, pour la décennie à suivre, un nouveau mode d’association en réseau des acteurs majeurs du territoire, dans une logique de mutualisation et d’optimisation des compétences et des moyens existants, en articulation avec des politiques publiques décloisonnées pour mieux répondre aux enjeux de la Guyane autour d’un Dispositif Territorial de Diffusion, multi-partenarial, baptisé Reliance Guyane (DTD-CSTI). C’est dans ce cadre que la Canopée des Sciences et les gestionnaires de la réserve naturelle des Nouragues (Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane -GEPOG- et l’Office National des Forêts -ONF-) ont acté une collaboration pour le portage du projet CORACINES, dont la Canopée des Sciences est chef de file.
Créée en 1995, la réserve naturelle des Nouragues protège 105 800 ha de forêt tropicale humide, dans l’intérieur de la Guyane. Depuis 2014, elle est cogérée par l’Office National des Forêts (ONF) et le Groupe d’Etudes et de Protection des Oiseaux en Guyane (GEPOG). L’équipe technique est constituée d’une conservatrice, basée à l’ONF, de deux gardes-techniciens, d’une chargée de mission EEDD et d’un chargé de mission scientifique, basés au GEPOG. Une station scientifique située au coeur de la réserve est gérée par le CNRS. Les deux sites d’accueil Pararé et Inselberg proposent des infrastructures permettant un accès facilité aux chercheurs internationaux qui viennent étudier le fonctionnement de l’écosystème forestier tropical.
Le camp Arataï, situé plus en aval de la station de recherche, sur la rivière Arataye, fait l’objet d’un projet de réouverture au public (formation, écotourisme…). Il s’agit du projet CORACINES dans lequel le.la chargé.e de mission médiation scientifique aura un rôle prépondérant.
Bénéficiant d’un soutien financier européen (FEDER) et de soutien locaux (Préfecture, Office de l’Eau de Guyane, CNES), le projet CORACINES envisage la réouverture du camp Arataï avec l’ensemble des outils pédagogiques et de médiation scientifique associés.
Emanant des propositions faites lors des réunions de concertation menées par la réserve naturelle des Nouragues en 2016 et 2017 avec les acteurs de territoire, le projet CORACINES souhaite ouvrir les portes d’un espace protégé et valoriser les données scientifiques acquises sur la biodiversité guyanaise en les rendant accessibles au public (corps enseignants, scolaires, opérateurs touristiques et leurs clients, grand public).

Quatre objectifs prioritaires sont ciblés pour le projet CORACINES:

  1. Produire les contenus pédagogiques sur la biodiversité, en lien avec les connaissances scientifiques acquises par la réserve naturelle et par les chercheurs usagers de la station de recherche gérée par le CNRS
  2. Diffuser des supports de médiation scientifique auprès du public (formation enseignants in situ, supports numériques et outils pédagogiques mis à disposition des partenaires et du grand public)
  3. Offrir un accueil minimum en bivouac au camp Arataï pour l’équipe de la RNN et les visiteurs expérimentaux (formation enseignants, séjours écotouristiques test, chantier nature…)
  4.  Établir une analyse juridique et financière (plan d’exploitation/business plan) pour répondre aux questions juridiques et financières quant à la réouverture pour le public du camp Arataï

Missions du poste : Sous la responsabilité technique du chef de projet (Canopée des Sciences) et de la conservatrice de la Réserve naturelle des Nouragues, et sous la responsabilité administrative de la direction et du CA de la Canopée des sciences, le médiateur scientifique a pour missions de :
Mission 1 : Analyser les publications et projets scientifiques en lien avec les Nouragues, à hauteur de 40% de son temps
➔ Récolte et lecture les publications scientifiques en lien avec les Nouragues, en mobilisant les équipes CNRS si besoin (directions station)
➔ Rédaction d’un rapport (et/ou autre outil de travail) présentant les principales thématiques de recherche et les résultats scientifiques obtenus à partir de données récoltées ces 10 dernières années aux Nouragues (si possible sur les 20-30 dernières années).
➔ Contacts des chercheurs et auteurs des publications si besoin
➔ Suivi des missions scientifiques sur le terrain et en station de recherche
➔ Coordination des partenaires et animation de réunions techniques concernant la médiation scientifique, toujours en lien avec la conservatrice et équipe technique RNN
Mission 2 : Identifier les meilleurs outils et canaux de diffusion scientifique en enquêtant auprès des partenaires de la RNN et de la Canopée des Sciences, à hauteur de 10 % de son temps:
➔ Identifier, en menant une enquête et/ou organisant et animant des COPIL techniques, les besoins des partenaires et publics cibles
➔ Identifier les meilleurs outils à créer
➔ Identifier les meilleurs canaux et partenaires de diffusion
Mission 3 : Concevoir et mettre en oeuvre les outils, en lien avec les équipes techniques RNN et Canopée des Sciences, à hauteur de 30% de son temps :
➔ Concevoir ou faire créer les outils (en interne Canopée ou via prestation) selon le budget alloué
➔ Contacts des chercheurs et auteurs des publications si besoin (appui à la création d’outils, mise à disposition de métadonnées, interviews…)
➔ Tester les outils auprès des publics cibles (à l’occasion d’évènementiels, ou de projets des partenaires)
➔ Mettre en oeuvre les outils auprès des publics cibles et pour les livrables du projet CORACINES
➔ Former et encadrer des stagiaires et des animateurs scientifiques
Mission 4 : Assurer le suivi administratif et financier des livrables de médiation scientifique du projet, à hauteur de 10% de son temps :
➔ Etablir des devis
➔ Monter un budget
➔ Suivre les dépenses, en lien avec le responsable administratif et financier de la canopée
➔ Rédaction de bilans et remontées techniques pour les financeurs et partenaires
➔ Recruter et encadrer des stagiaires si besoin pour accomplir les missions sus-citées
Mission annexes : S’investir auprès de sa structure employeuse et du partenaire principal de CORACINES, à hauteur de 10% de son temps :
➔ Participer aux réunions d’équipe et techniques
➔ Appuyer les salariées de la Canopée sur d’autres missions
➔ Participer aux actions de la réserve naturelle des Nouragues, en lien avec les missions d’ancrage territorial dans lesquelles s’insèrent le projet CORACINES (animations in et ex-situ, évènementiels, suivi des projets scientifiques sur le terrain)
➔ S’investir dans les réseaux scientifiques et EEDD

Afin de mener sa mission, le.la chargé.de de mission médiation scientifique pourra participer à l’ensemble des missions de la Canopée des Sciences et de la réserve naturelle (missions de terrain au camp Arataï, en station scientifique, en carbet bâche) et venir ponctuellement en appui technique (logistique, animation) lors de missions menées par l’ensemble de l’équipe (entretien camp Arataï…).
Plus ponctuellement, il.elle s’impliquera également dans la vie d’équipe de la Canopée des Sciences :
– réunions techniques et stratégiques
– développement stratégie médiation scientifique de la Canopée des Sciences
– appui aux autres salariés de la Canopée des Sciences sur des missions ponctuelles
– vie de l’association

Pré-requis Formation et compétences Niveau d’études : parcours scientifique indispensable, niveau bac+4 ou +5 ou équivalent