James Webb :un début très prometteur !

BrèveSpatial
Mis en ligne le
James Webb :un début très prometteur !

SPATIAL

James Webb : la 1ère image focalisée du télescope dépasse les attentes

Voici la première image nette d’une étoile obtenue avec le télescope spatial James Webb. En fausse couleur, elle utilise un filtre rouge pour optimiser le contraste visuel. On aperçoit d’autres étoiles et des galaxies en arrière-plan. – NASA/STSCI

Alors que l’alignement de ses miroirs est quasiment terminé, la NASA a pris pour cible une étoile très lumineuse pour révéler ce qui serait déjà l’image la plus résolue de l’histoire dans le domaine de l’infrarouge depuis l’espace.

 La mise au point n’est pas encore totalement finie, mais les premiers résultats sont déjà spectaculaires. La NASA a achevé deux nouvelles étapes de réglage qui permettent au télescope James Webb d’obtenir ses premières images nettes.

Petits ajustements, progrès majeurs”, se félicite l’organisation en légende de la photo ci-dessous. “Maintenant que deux étapes supplémentaires de l’alignement du miroir ont été accomplies, les performances optiques du télescope James Webb atteindront, voire surpasseront, les objectifs scientifiques”, continuent-ils.

Afin de se faciliter la tache, a NASA a visé une cible particulièrement lumineuse pour son premier essai : l’étoile 2MASS J17554042+6551277. L’administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA, Thomas Zurbuchen, se réjouit de ces résultats : “C’est l’un des jours les plus magnifiques de toute ma carrière. Aujourd’hui, nous pouvons annoncer que le système d’optique fonctionnera selon les spécifications ou même mieux”, a-t-il témoigné pour CBS News.

Les 18 points lumineux reçus correspondent à la lumière réfléchie par l’étoile dans les 18 segments qui constituent son miroir principal. Le but était de les aligner pour qu’ils ne produisent plus qu’une image nette et unique, comme le montre l’animation de la Nasa ci-dessous.

Le processus, qui a pris environ un mois, devra être répété avec les autres instruments à bord, qui n’ont pas encore assez refroidi pour être utilisé. Des étoiles à la lumière de plus en plus faible seront utilisés par la suite.

Ci-dessous une comparaison des images captées par les télescopes Spitzer/James Webb de la même étoile :

Eric Lagadec, Président de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique publiera également ce tweet avec cette autre image :

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire