Musique et nature

Date de l'événement :
Lieu : Café de la Gare ■ 42. avenue Léopold Héder 97300 CAYENNE
Organisateur : La Canopée des Sciences
Intervenant : Eric CORDIER

AFFICHE_MUSIQUE_ET_NATURE_CAFE_DES_SCIENCES_GUYANEEric Cordier est un musicien qui avec une formation en arts plastiques et en ethnologie aborde la musique suivant des thématiques croisant souvent l’industrie, la science ou la nature. Il a par exemple travaillé avec le CNES (en France), Alstom (Grenoble) ou la réserve naturelle sous cloche de l’ONF à Merlimont (Pas-de-Calais).

Il présentera 3 aspects de son travail lors de ce Café des Sciences

 

Jeudi 21 novembre – 18h30 – au Café de la gare à Cayenne

Les animaux

Eric Cordier est actuellement en Guyane pour faire l’habillage sonore du musée Franconie et des concerts à la fin du mois où il s’attelle à faire ressortir la musicalité des animaux guyanais. Pour ce faire, il revient tout juste de la forêt guyanaise où il a réalisé des enregistrements avec Nicolas Franek. Ce travail étant en cours, il fera entendre l’équivalent réalisé précédemment en France et en Slovénie, des compositions basées sur l’activité sonore des animaux, entre nature, musique et onirisme.

Les volcans

Il a beaucoup travaillé au Japon et il a réalisé des prises de sons brutes de volcans. La musicalité intrinsèque des émanations gazeuses est si prégnante que les enregistrements n’ont pas eu besoin d’être retravaillé pour être écoutable. En cela, il rejoint une branche de la musique concrète appelée le « field recording ». Pour les japonais eux-mêmes ces émanations sont si évocatrices qu’ils ont l’impression d’entendre l’âme des morts. Ils ont développé sur place un système de divination similaire à l’oracle de Delphes. http://www.youtube.com/watch?v=_m8I…

Les séismes et tsunamis

Suite au séisme qui est survenu au Japon en 2011, il est allé en janvier 2012 à la rencontre des témoins avec l’étrange idée de reconstituer le son du séisme et du tsunami. Outre de récolter des sons, il est revenu avec des informations surprenantes pour nous qui n’avons pas la culture du séisme. Par exemple : au Japon, non seulement la prescience d’un séisme n’est pas réservée aux animaux ou reléguée aux frontières de l’ésotérisme, mais elle est enseignée à l’école à des fins de protection civile.

Emission à écouter en cliquant ici.

Regardez et écoutez ici des images et des sons.

Ouvrez grand vos oreilles !

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site, par exemple pour enregistrer vos préférences sur la politique de gestion de vos données personnelles.

gdpr

Mesure d'audience

Ces cookies sont déposés par nos prestataires nous permettent de mesurer l'audience et d'analyser les circuits de navigation.

_ga, _gat, _gid