Interview de chercheur : moustiques, microbiotes et maladies

Date de l'événement : Du au
Lieu : Guyane, Cayenne
Organisateur : Canopée des Sciences, Reliance Guyane
Intervenant : Institut Pasteur de Guyane
Interview de chercheur : moustiques, microbiotes et maladies

Travail vidéo de vulgarisation scientifique en Guyane

le microbiote des moustiques vecteurs

Institut Pasteur, quelles recherches ?

L’Institut Pasteur est une fondation française, à but non lucratif, dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, principalement infectieuses. Ces maladies sont causées par des agents pathogènes, des micro-organismes unicellulaires (bactéries, virus, parasites, champignons…). L’Institut Pasteur se consacre à l’étude de ces pathogènes, afin de mieux comprendre leur fonctionnement, et pouvoir aboutir à la production de vaccins et de moyens de lutte contre les maladies.

Moustique vecteur

Ce moustique est le vecteur de nombreuses maladies, par exemple la dengue.

Les maladies infectieuses à transmission vectorielles posent particulièrement problème dans le monde. Un grand nombre d’entre elles sont transmises par des moustiques. C’est le cas du paludisme, de la fièvre jaune, de la dengue, du zika, ou encore du chikungunya.

Chaque année, on relève plus d’un milliard de cas et plus d’un million de décès dans le monde

En 2014, ➡️ l’Institut Pasteur de la Guyane s’est doté d’une nouvelle plateforme de recherche pour l’étude de ces maladies.

Les maladies vectorielles sont très présentes en Guyane : en parallèle du covid-19, une épidémie de dengue a eu lieu en ce début d’année 2020. L’Agence Régionale de Santé gère les plans de lutte et de sensibilisation, et référence sur son site les ➡️ informations à connaître sur ces maladies.

mathilde gendrin, chercheuse au vectopole de cayenne

Au Vectopole de Cayenne, un groupe de recherche se consacre à l’étude du microbiote des insectes vecteurs, en particulier celui des moustiques. La Canopée des Sciences est allée à la rencontre de Mathilde Gendrin, chargée de recherche, qui dirige ce groupe et nous explique ses travaux. Ces études sont récentes, et découlent des nouvelles techniques de microbiologie et d’analyses moléculaires.

L’Institut Pasteur de Guyane

La recherche scientifique dans ce domaine peut aboutir à la mise en place de nouvelles stratégies de protection des populations contre les maladies vectorielles. Ainsi, les chercheurs tentent de répondre à cette question :

Qu’est-ce que le microbiote des moustiques et de quelle façon est-il impliqué dans la transmission des maladies vectorielles ?

 

[Un questionnaire a été conçu pour évaluer la qualité des vidéos suivantes, réalisées par une étudiante stagiaire, vos retours lui seront utiles pour analyser son travail ! Merci pour votre participation !]

✅ Répondre au questionnaire

 

Cover picture designed by pressfoto / Freepik

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site, par exemple pour enregistrer vos préférences sur la politique de gestion de vos données personnelles.

gdpr

Mesure d'audience

Ces cookies sont déposés par nos prestataires nous permettent de mesurer l'audience et d'analyser les circuits de navigation.

_ga, _gat, _gid