Dé kalité pyébwa gannyen menm éritajbyo… Génétique!

Date de l'événement :
Horaires : de 18h30 à 20h
Lieu : Café de la Gare, 52 AV. Léopold Héder, Cayenne
Organisateur : Canopée des Sciences
Intervenant : Alexandra Tinaut, Olivier Marnette

Dé kalité pyébwa gannyen menm éritajbyo…

mé yé pa ka grandi ké fè yé zafè menm fason.

Dé kalité pyébwa gannyen menm éritajbyo, mé yé pa ka grandi ké fè yé zafè menm fason. A pa roun ti listwè ké « Symphonia globulifera ».

Koté nou yé ka aplé li : « Manils Marécage ». Kou nou di-a, li gannyen dé kalité, koté yé fika, yé tou pròch kou dé vwézen :

« Roun  ka sanblé roun pyébwa ki pa mélé ké dilo, a « S.sp1 »

Ròt-a  « S.globulifera », tout fason to ké sasé li, to ké toujou wè li annan roun pripri.

Yé toulédé gen menm éritajbyo, a pa pou sa yé ka sanblé !

Apré èspéryans asou fason  yé éritajbyo fika, asou yé koulò, yé bout bwa, nou ka konprann kouman yé ka rivé anprann viv soulon koté  yé fika.

Dipi nanninannan, a yé éritajbyo ki tout. Yé savé kisa yé ka pran annan, pou trapé yé fòrs. A konsa, roun ran pouvé mété so rasin dérò…”

double défi ! vulgariser… en langue régionale !

Restituer au grand public des travaux de recherche actuels en génétique…
ET Discuter ces résultats en créole guyanais !

Visuel Alexandra

Alexandra Tinaut, Docteur en biologie originaire de Saint Laurent du Maroni, animera ce café des sciences. Elle vient d’obtenir  le prestigieux titre de Docteur, à l’issue de 8 ans d’études universitaires, dont 3 ans de formation à la recherche au sein de l’UMR EcoFoG à Kourou. Ce diplôme lui a été délivré par l’Université de Guyane,  le 17 décembre 2015 avec la mention très honorable, pour ses travaux portant sur la génétique et la génomique de la diversification des espèces d’arbres communément appelés en Guyane Manils Montagne et Manils marécages.

Bas_Sympho

La Canopée des sciences, Centre de Culture Scientifique ,Technique et Industrielle en Guyane, a pour objectif  de rendre accessible au plus grand nombre et de restituer au grand public Guyanais la teneur des travaux de recherches actuels sur notre territoire, mais aussi de valoriser les Langues et Cultures Régionales. C’est pour cette raison que nous avons  souhaité organiser ce café des sciences pour proposer à Alexandra Tinaut de relever un double défi :

  • Une restitution à chaud en des termes accessibles, des travaux de recherches menés pendant son doctorat, fin d’expliquer ses méthodes et ses résultats en génétique et génomique des populations de Manils (montagne et marécages), permettant de mieux comprendre la façon dont les espèces se diversifient.
  • Une discussion au fil des questions du public qui sera menée au besoin en créole Guyanais et/ou en Français, ce qui suppose une capacité à transposer en langue régionale certain des termes techniques complexes qu’Alexandra utilise quotidiennement en langue française et/ou en anglaise dans le milieu professionnel de la recherche académique.

Fleur_Diff

Etude des processus de divergence
chez un complexe d’espèces en Guyane française

Deux populations d’arbres qui ont le même génome et ne l’utilisent pas de la même façon. C’est l’histoire complexe et amusante du Symphonia globulifera de Guyane. Symphonia globulifera, communément appelé « Manils marécage », qui compte deux populations poussant dans des milieux différents mais proche géographiquement: le S.sp1 est spécialiste des plateaux drainés (secs) et le S.globulifera est spécialiste des bas-fonds marécageux (engorgés).

Ces deux populations ont un génome peu différencié par rapport à la proportion de génome qui différencie généralement deux espèces. Pourtant, des caractères physiques permettent de différencier visuellement les populations en milieu naturel (tailles des organes et présence/absence de racines aériennes).

Il a d’abord été constaté que ces deux formes de populations sont héréditaires et non liées à l’environnement et donc que les populations ont pu s’adapter localement, de génération en génération au milieu dans lequel elles poussent.

Des résultats qui par la suite ont été étayés par la découverte que dans le panel de gènes composant le génome de ces populations, une faible fraction semble être à l’origine de la divergence entre les populations, par le biais de la régulation de l’expression des gènes permettant à ces populations qui possèdent le même génome de ne pas exprimer les mêmes caractères.

 

QUELQUES IMAGES DE LA RENCONTRE du 19/01 AU LYCEE DAMAS…

  • Lire l’article > ICI

(PUBLIÉ LE 21/01/16)…

P1 light cordee accueil

Accueil des 98 élèves de 3ème et Seconde par le Proviseur du Lycée tête de Cordée

 

 

RETOURS DES MÉDIAS SUR LA RENCONTRE du 19/01 au lycée DAMAS…

(GUYANE 1ERE TV INVITÉ EMISSION TNT ACCES 19/01/2016)

Alexandra Tinaud invité TNT Acces 19-01-2015 G1Capture TNT ACCES 3

(GUYANE 1ERE RADIO JOURNAL DE 7H 20/01/2015)


Capture JT matin G1-1

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site, par exemple pour enregistrer vos préférences sur la politique de gestion de vos données personnelles.

gdpr

Mesure d'audience

Ces cookies sont déposés par nos prestataires nous permettent de mesurer l'audience et d'analyser les circuits de navigation.

_ga, _gat, _gid